18 April 2008 0 Comments

Le Figaro: Omar Yussef is the Hercule Poirot of the Near East

The latest issue of Le Figaro’s Magazine includes a terrific review of my latest Palestinian mystery novel (titled in the US A Grave in Gaza and in the UK The Saladin Murders), comparing my hero Omar Yussef to Agatha Christie’s great Belgian detective:

Omar Yussef returns…Here is the Hercule Poirot of the Near East immersed in the Gaza Strip… With this second volume in the Omar saga, Matt Rees confirms his mastery of the genre. We await the third with impatience. Insh’allah!

Here’s the original:

Omar Yussef est de retour. Directeur d’école et détective à ses heures, le personnage inventé par Matt Rees (Le Collaborateur de Bethléem, 2007) n’a perdu ni de sa pugnacité ni de sa sagacité. Voici l’Hercule Poirot du Proche-Orient immergé dans la bande de Gaza, ses convulsions et ses turpitudes. Guerre des services via deux officiers prédateurs, trafic d’armes (en l’occurrence un missile, projectile hélas d’actualité) corruption multiforme, islamisme galopante, enlèvements, assassinats, torture, l’enseignant désabusé contemple avec un humour aussi noir que les cagoules du Hamas ce règlement de comptes interpalestinens (les Israéliens sont absents du huis clos). Loin des clichés sur Gaza abondamment diffusés et relayés par les médias. Avec sa deuxième tome de la saga d’Omar, Matt Rees confirme sa maîtrise du genre. On attend la troisième avec impatience. Inch’Allah! – Jean-Louis Tremblais.

Leave a Reply